Marie-Josée Lareau Chorégraphe et directrice artistique

« Têtes fortes 2005 » choisies par le journal ICI
Récipiendaire du Coup de coeur du Festival Vue sur la relève 2004
Boursière de La Fondation du Maire de Montréal pour la Jeunesse 2003
Newcomer of the year, Hour 2003
ICI Top 10 2002, révélation en danse-Volet relève

"C'est comme la naissance d'un genre que l'on ne peut pas nommer encore, quelque part entre un cirque dadaïste et un théâtre d'objets." Dena Davida, Directrice artistique, Tangente

"J'avoue que j'adore le travail de Lareau, un travail néo réaliste qui se conjugue au temps présent." François Dufort, Dfdanse

"Lareau works in a hybrid of kitsch and cool that ends up being both captivating and unsettling." Philip Szporer, Hour

"Imaginé avec humour et tendresse par la chorégraphe Marie-Josée Lareau...Un style danse-théâtre à la gestuelle évocatrice et originale..." Stéphanie Brody, La Presse

" Le genre de truc inattendu que l'on a envie de revoir, aussitôt que ça se termine." François Dufort, Dfdanse

Nouvelle création d'une ancienne étudiante en danse à l'UQÀM

Danse théâtrale, cirque musical

par Catherine Handfield

Une nouvelle forme d'expression artistique naîtra du 3 au 6 mars prochain. Nul besoin de s'envoler pour Paris ou de sauter dans le premier autobus pour New York, l'avènement prend place ici même, à Montréal. Danse, théâtre, cirque et musique se fusionneront pour mettre au monde «Le banquier, la pute et le vagabond», la toute nouvelle création de la jeune chorégraphe montréalaise Marie-Josée Lareau.

« C'est comme la naissance d'un genre que l'on ne peut nommer encore », explique Dena Davida, la directrice artistique de Tangente, l'organisme montréalais de danse contemporaine qui accueillera dans sa salle de spectacle la pièce de Marie-Josée Lareau. L'œuvre semble difficile à qualifier, mais les comparaisons fusent déjà. Cirque dadaïste, pièce humoristique, fable urbaine ou optimiste, le spectacle ne laissera certainement pas indifférent.

La pièce explore la vie quotidienne et les relations hommes femmes à travers l'histoire d'un banquier, d'une pute et d'un vagabond. Issue de la nouvelle génération de chorégraphes, Lareau explore cette fois des thèmes comme la discrimination, la quête d'amour et d'humanité. La pute, jouée par trois interprètes, tente de représenter trois aspects différents de la femme.

Non seulement les thèmes abordés mais l'approche de la jeune femme inspirent un art nouveau, se distinguant de la vision formelle. « Ma chorégraphie est aussi très physique, de l'ordre de la performance» , explique celle qui jumelle danse avec théâtre, équilibre, trapèze et contorsion. Invitant les interprètes à participer au processus de création, Marie-Josée Lareau laisse une grande liberté à l'artiste dans la recherche de mouvement. « Chaque interprète ajoute sa propre personnalité, sa couleur, qui il est » estime-t-elle. « Je fais la mise en scène, mais je n'écris pas le texte ».

À 32 ans, trois ans seulement après avoir complété son baccalauréat en danse à l'Université du Québec à Montréal, la prometteuse chorégraphe est aussi formateur artistique au Cirque du Soleil et a déjà trois créations à son actif. La première, «L'émoi et les autres», a d'ailleurs été présentée pour la première fois à l'Agora de la danse, à l'UQÀM.

L'artiste dit avoir évolué depuis sa formation académique. Cernant mieux son art et ses préoccupations, elle se dirige vers une théâtralité moins abstraite, plus narrative et plus accessible. «J'essaie de faire une histoire qui peut se lire du début à la fin », explique-t-elle. « Je veux surprendre, je cherche une justesse, une intensité. J'aime voir l'être humain puissance mille sur scène ».

Bien qu'elle ne reçoive aucune subvention gouvernementale et que les coupures en culture la touchent directement, la chorégraphe continue à pratiquer ce qu'elle appelle « l'art de l'impossible ». Et cet art, « essentiel à la vie », elle veut le partager. « Je défie les gens qui n'ont jamais vu de danse ou qui ont eu une mauvaise expérience à venir voir ma chorégraphie. La danse a tellement à apporter».

Renseignement et billetterie pour Tangente : (514) 525-1500

Voir.ca - Montréal- Art de la scène - École Nationale de théâtre du Canada

Une activité gratuite pour laquelle on en a pour son argent

Par Robert St-Amour

Aujourd'hui j'ai rencontré des artistes. Le lieu de rendez-vous, la maison de la culture Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Le prétexte, La Poignée de Porte de Marie Josée Lareau. En tournant cette poignée, j'ai découvert une oeuvre multidisciplinaire ( danse, théâtre et cirque ) dans laquelle la dynamique de la famille est présentée. Et on s'y retrouve la-dedans et on est touché. Marie-Josée n'a beau avoir terminé ses études, il y a deux ans, et être jeune, elle présente avec beaucoup de talents un point de vue lucide sur le comportement de nos cellules familliales. Performances, musiques et décors, à l'unisson, nous font vibrer.

Journées de la culture obligent, nous avons pu rencontrer la créatrice et les interprètes. Marie-Josée Lareau s'est avérée une personne vibrante et passionnée qui doit se battre pour pouvoir percer dans le milieu et, telle une femme orchestre, qui doit jouer tous les rôles ( de la recherche des commanditaires à la création ) pour faire la seule chose ( professionnelle ) qu'elle veut faire. Avec des jeunes comme elle, notre société a de l'avenir. Et je garde en note son adresse ( www.alendroit.com ) pour pouvoir y trouver nos prochains rendez-vous.

Robert St-Amour

http://www.voir.ca/membres/topcontributeurs.aspx

25 septembre 2004

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR VOIR LES ARTICLES

Le Devoir, 29 juilllet 2005

par Frédérique Doyon

Dfdanse, 25 juilllet 2005

http://www.dfdanse.com/article644.html

par François Dufort

Journal de Montréal, 23 juilllet 2005

par Sylvain Lauzon

ICI, 3 mars 2005

par François Dufort

Dfdanse, 3 mars 2005

par Fabienne Cabado

Dfdanse, 3 mars 2005

parFrançois Dufort

Planète Québec, 24 février 2005

Montréal Campus, 23 février 2005

par Catherine Handfield

ICI, 6 janvier 2005

par François Dufort

HOUR, 18-25 décembre 2003

par Philip Szporer

ICI, 4-10 septembre 2003

par François Dufort

DF Danse, 14 septembre 2003

par François Dufort

La Presse, 14 septembre 2003

par Stéphanie Brody

ICI, TOP 10 2002

par François Dufort

DF Danse, 23 avril 2002

par François Dufort

Maison de la culture Villeray, 25 septembre 2004

VOIR, 23 septembre 2004

Vue sur la Relève, 31 mars 2004

Vue sur la relève, 31 mars 2004

Danse Buisonnière, septembre 2003

Espaces Émergents, 9 mars 2003

Espaces Émergents, 9 mars 2003

Collège Montmorency, 2 mars 2003

Agora de la danse, 17 au 20 avril 2002

Agora de la danse, 17 au 20 avril 2002

Agora de la danse, 17 au 20 avril 2002

Agora de la danse, 17 au 20 avril 2002

COURRIER LAVAL, 16 juin 2002

Théâtre de l'Esquisse, 8 au 10 mars 2002

La passerelle 840, 16 au 19 novembre 2000

La passerelle 840, 16 au 19 novembre 2000

Marie-Josée Lareau © 2005 site créé par Dominick Lareau